Calculer le coût d'un salarié : mode d’emploi

Aujourd’hui nous nous intéressons aux éléments à prendre en considération pour calculer le coût d’un salarié. En effet, ce dernier ne se limite pas à son seul salaire !

Afin de distinguer le coût que représente un salarié pour une entreprise, il faut non seulement considérer son salaire mais aussi les charges directes et indirectes. En tant que cabinet comptable proche de Rennes, nous allons vous éclairer sur le sujet.

Que sont les charges directes ?

De manière générale, les charges directes sont constituées par tout ce qui affecte directement le coût d’une activité, d’un produit ou d’un service. Au rayon des charges directes, on trouve les fournitures consommables, les matières premières, la main-d’œuvre, etc. En ce qui concerne les salariés, on distinguera deux types de charges directes : les charges patronales et les charges salariales.

Les charges patronales

Les charges patronales ont pour vocation de couvrir les prestations sociales. Elles représentent entre 25 % et 42 % du salaire brut. Ces charges sont versées directement par l’employeur.

Ces cotisations versées par l’employeur pour son salarié concernent : l’allocation familiale, les retraites de base et complémentaire, l’assurance chômage, le régime de garantie des salaires AGS, les accidents du travail et maladies professionnelles.

À cette liste s’ajoutent aussi le versement des mobilités ainsi que les cotisations au Fonds National d’Aide au Logement (FNAL), à la formation professionnelle, à la Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie (CNSA), etc.

Les charges salariales

Les charges salariales sont dues par le salarié et sont collectées par l’URSAFF par l’intermédiaire de l’employeur. Ces charges incluent les cotisations de sécurité sociale, la CSG, la CRDS et la retraite complémentaire. Ces charges représentent entre 23% et 25% du salaire brut.

Ainsi, la somme totale que l’employeur doit dépenser pour un salarié s’appelle le total chargé.

Que sont les charges indirectes ?

Les charges indirectes sont des charges qui nécessitent qu’un calcul intermédiaire soit réalisé afin qu’on les attribue au coût d’un produit, d’une marchandise ou d’un service de l’entreprise. Il s’agit typiquement des frais de publicité ou de communication, des loyers et des charges locatives.

En ce qui concerne les salariés, on retrouvera des charges indirectes telles que : les frais de recrutement, les coûts relatifs à la formation du salarié ou encore les coûts liés à l’équipement de son poste de travail.  Pour finir, le remboursement des frais de transport, l’apport de titres restaurants et les primes versées font aussi partie des charges indirectes.

Il est primordial que tous ces frais soient anticipés dans votre budget prévisionnel même s’ils n’entrent pas dans le total chargé.

Comment réduire le coût d’un salarié ?

Plusieurs dispositifs de réduction ou d’exonération des charges patronales permettent de réduire le coût d’un salarié. Parmi ceux-ci, on retrouve :

Calculer le coût réel d’un salarié n’est donc pas une mince affaire. C’est pourquoi il est préférable de passer par un cabinet d’expert-comptable afin de vous simplifier la vie.